• Accueil
  • > Hoc signum, Ricardo Jaimes FREYRE

8 janvier, 2015

Hoc signum, Ricardo Jaimes FREYRE

Classé dans : — unpeudetao @ 15:15

Le gueux a séché ses yeux troubles, et d’un pas peureux, vacillant, il est allé se prosterner devant un Christ agonisant, symbole éternel de la peine humaine.

 

– Pitié, ô Seigneur ! Sa lèvre palpitante pour dire sa douleur luttait en vain ; et le Christ ouvrit sa main crucifiée et la pitié brilla sur son visage.

 

– Ô Seigneur, vengeance ! Dans la plaie profonde ouverte au côté, une goutte ardente de sang apparut.. Le gueux sourit parmi les ombres.. Dans ses yeux il y avait d’étranges éclats rouges et une large dague dans sa main crispée.

 

Ricardo Jaimes FREYRE (1868-1933), poète bolivien. Traduit par Claude Couffon.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose