• Accueil
  • > Ibrahim Khawwas, l’état de disciple (Soufisme)

12 février, 2012

Ibrahim Khawwas, l’état de disciple (Soufisme)

Classé dans : — unpeudetao @ 15:39

 

     Ibrahim Khawwas rapporte que, tout jeune homme, il désirait suivre l’enseignement d’un certain maître. Il alla le voir et lui demanda de l’accepter comme disciple.
     « Tu n’es pas prêt », répondit le maître.
     Comme Ibrahim insistait, le maître lui dit :
     « Très bien, je vais t’enseigner quelque chose. Je pars en pèlerinage à La Mecque. Viens avec moi. »
     Le disciple était ravi.
     « Puisque nous voilà désormais compagnons de voyage, dit le maître, l’un doit conduire, et l’autre obéir. Choisis ton rôle.
     – Je suivrai, tu conduiras, dit le disciple.
     – Je conduirai, si tu sais comment suivre », dit le maître.
     Les deux hommes se mirent en route. Une nuit, alors qu’ils se reposaient dans le désert du Hedjaz, il se mit à pleuvoir. Le maître se leva et tendit une couverture au-dessus du disciple, pour le protéger.
     « C’est moi qui aurais dû faire cela pour toi ! dit le disciple.
     – Je t’ordonne de me laisser te protéger contre la pluie », dit le sage.
     Au point du jour, le jeune homme dit au maître :
     « Un autre jour commence. Laisse-moi être le chef ; et toi, tu me suivras. »
     Le maître accepta.
     « Je vais ramasser des broussailles pour faire un feu, dit le jeune homme.
     – Tu ne peux pas faire ça ; c’est moi qui vais les ramasser, dit le sage.
     – Je t’ordonne de rester assis là pendant que je ramasserai les broussailles ! dit le jeune homme.
     – Tu ne peux pas faire ça, dit le maître : il n’est pas conforme aux exigences de l’état de disciple que le subordonné se laisse servir par le chef. »
     Le maître ne manquait jamais une occasion de montrer au jeune homme, par des exemples directs, ce que signifie réellement l’état de disciple.
     Ils se séparèrent à la porte de la Ville sainte. Quand il revit le maître, le jeune homme n’osa pas le regarder en face.
     « Tu as commencé d’apprendre ce qu’est l’état de disciple », dit le vieil homme.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Une réponse à “Ibrahim Khawwas, l’état de disciple (Soufisme)”

  1. unpeudetao dit :

    Ibrahim Khawwas a donné cette définition de la Voie soufie : « Ce qui est fait pour toi, laisse-le se faire. Fais pour toi ce que tu dois faire pour toi. »

    L’histoire souligne la différence entre ce que le candidat-disciple pense que devrait être sa relation avec le maître, et ce qu’elle est en réalité.

    Khawwas est un des grands maîtres anciens. Ce voyage est relaté dans le Kashf al-Mahjub (Le Dévoilement du Voilé) d’Hujwiri, le plus ancien traité de soufisme en persan.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose