• Accueil
  • > Immortalité, Comtesse E. de GRIVEL

28 novembre, 2016

Immortalité, Comtesse E. de GRIVEL

Classé dans : — unpeudetao @ 6:11

Tout est gris dans le ciel, tout est gris dans les cœurs

En ce sombre mois de novembre,

Ce triste mois des morts où, des arbres en pleurs,

Tombent les feuilles aux tons d’ambre.

Et nous pleurons aussi ces autres feuilles d’or,

Nos espérances et nos rêves

Qui s’en vont, piétines, mais colorés encor,

Où vont toutes les choses brèves.

Car rien n’est long, non, rien, rien de ce qui finit,

Et l’homme a beau, dans sa détresse,

Se leurrer d’un espoir : cette mort, qu’il bannit

De son esprit, veille sans cesse.

La mort ! tout aboutit à ce terme fatal !

Et pourtant l’âme garde en elle

L’invincible vouloir d’un bonheur idéal

Sans fin, d’une vie immortelle,

Et l’homme, en ce désir d’échapper à la mort,

Sentant comme un souffle de flamme

Le traverser, voudrait, dans un sublime effort,

Se déchirer, s’arracher l’âme

Pour que, de ces lambeaux palpitants et divins,

Sortît une œuvre bienfaisante

Qui prolongeât sa vie au delà des mesquins

Horizons de l’heure présente.

Qui de nous n’a senti ce lancinant désir

Embraser le sang de ses veines ?

Qui de nous n’a compris que souffrir et mourir

Sont les seules choses certaines ?

Il faut se résigner : rien de nous ne vivra ;

La gloire humaine est périssable ;

Dans les siècles lointains, pour les plus grands, viendra

L’oubli complet, irrévocable.

Se résigner, hélas ! hélas ! mon âme a beau

L’essayer, sans cesse elle pleure

Et proteste : jamais du marbre d’un tombeau

Elle ne fera sa demeure.

Mon âme est immortelle ! En détournant les yeux

De ce triste monde où tout passe,

Je la vois resplendir dans l’infini des cieux

Apaisée, heureuse, à sa place.

Encore un jour, mon âme, à pâtir ici-bas !

La mort guérit, la mort délivre.

Espère ! au ciel on vit et l’on ne souffre pas ;

Encore un jour, et tu vas vivre !

Comtesse E. de GRIVEL (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose