• Accueil
  • > Je cherche un imbécile (Pierre Louki)

12 novembre, 2009

Je cherche un imbécile (Pierre Louki)

Classé dans : — unpeudetao @ 6:19

 

 

J’étais parti tranquille
Sûr de mes relations
Trouver un imbécile
Telle était ma mission
Un jardinier d’Auxerre
Qui voulait l’acquérir
Et puis le mettre en serre
Pour l’y faire fleurir

 

Ce jardinier sans doute
Chu de la dernière pluie
Ne connaissait pas toute
La gente autour de lui
Il fallait qu’il fût myope
Ou imbécile aussi
Il est moins d’héliotropes
Que d’imbéciles ici

 

En regardant mes proches
D’un œil spéculateur
Je sentis dans mes poches
L’or de l’horticulteur
J’acceptai le négoce
Est-ce que ça vous effraie ?
Même les sacerdoces
Ont leur note de frais

 

L’affaire était heureuse
Autant, n’en doutons point
Trouver une amoureuse
Dans une meule de foin
J’allai à domicile,
Demandant poliment
« Je cherche un imbécile
Contre remboursement »

 

La première réponse
Fut « N’en avons pas un
Voyez plutôt Alphonse
Voyez chez le voisin »
Le voisin sans malice
Répliqua, compétent
« Je suis dans la police
Vous perdez votre temps »

 

À la porte suivante
L’homme, un érudit
Me dit « J’ai trois servantes
Je sais ce que je dis
L’imbécile régresse
Perdez vos illusions
Il est tué par la presse
Et la télévision »

 

En moi naissait le doute
Se profilait l’échec
Mais une voix m’envoûte
« Pense au chèque ! » {x2}
Heureusement mon amie
Travaille à la radio
Elle me crie « Infamie !
Toi ici ? T’es idiot !

 

Ne vois-tu pas qu’il flotte
Une brise d’esprit ?
L’imbécile pilote
Doit être hors de prix »
Je m’éloignai sceptique
Quand j’entendis des voix
« L’imbécile authentique
Mon pauvre vieux, c’est toi ! »

 

Ce fut bien plus qu’un phare
Une illumination !
Je suis la perle rare
Je suis l’exception
À la fois mandataire
À la fois spécimen
De quoi trouver sur Terre
Mon paradis, amen !

 

Et puisqu’il faut se vendre
Eh bien ! Je me vendis
Pour qui sait argent prendre
Augmente le crédit
Maintenant tout est facile
Je suis très entouré
Je suis un imbécile
Je suis considéré

 

Maintenant je m’estime
À ma juste valeur
Maintenant je m’exprime
Avec de la chaleur
Pour peu qu’on m’interviewe
Ma voix est de ténor
Et si demain je couve
Mes œufs seront en or

 

« C’est un triste imbécile »
Disent pourtant d’aucuns
Qu’importe leur concile
Puisque je suis quelqu’un
Et si certains s’empressent
En me traitant de con
Je m’en fous, j’ai l’ivresse
Qu’importe le flacon !

 

Pierre Louki, Je cherche un imbécile.
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose