• Accueil
  • > Je sais, Karel Van de WOESTIJNE

20 septembre, 2014

Je sais, Karel Van de WOESTIJNE

Classé dans : — unpeudetao @ 7:57

Je sais : j’abrite quelqu’un dans ma demeure  Non, quelqu’un se cache dans ma demeure  Où ? Comment ? Quelqu’un s’abrite dans ma demeure. Ma maison – tu la connais – est de verre, toujours ouverte  Au soleil par tous les vents.  Comment a-t-il pu y pénétrer ? Et quand ?  Pourquoi ? Il y a quelqu’un dans ma demeure. Comment se fait-il que jamais je ne le vois ?  Ma maison est circulaire. Sans angles.  Transparente comme une sphère de cristal  Et terne comme une bulle de savon éventée,  Comme une mouche qui disparaît sans bruit.  Et je ne le vois pas. Mais voici : il se tient  Sur un des points de la sphère. Peut-être sur  Tous les points en même temps.  La sphère est vide. Elle est le concept du vide. Comme je ne le vois pas, je ne parle pas de lui  À personne. Il m’apparaît clairement  Qu’il veut se dérober, non seulement  À moi chez qui il habite mais plus encore  Aux autres.

 

Karel Van de WOESTIJNE (1878-1929), belge.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose