• Accueil
  • > Je sais toutes beautés, Maurice DELORME

16 juin, 2016

Je sais toutes beautés, Maurice DELORME

Classé dans : — unpeudetao @ 13:16

Je sais le jour qui vient et la nuit qui s’approche

Quand tout frémit, quand tout s’éveille ou tout s’endort

Le jeu d’ombre et lumière au sommet de la roche

Ou sur la vague blanche ourlant le sable d’or.

Je sais le vent du large et l’air léger des cimes

Où j’ai cru me survivre, et je me suis grisé

De tout vertige et des hauteurs et des abîmes

Sur le chemin de Dieu doux au cœur avisé.

Je sais l’arbre et la fleur, et le regard des bêtes,

Le doré de l’Octobre et le vert de l’Avril,

Le nuage et son rêve, et le chant des poètes,

Le piège que l’aragne a tissé fil à fil.

Je sais le bois qui brûle et la danse des flammes,

Je sais toutes beautés que dispense le Ciel,

Je sais aussi tes yeux et l’ardeur de ton âme,

Et, par Toi, je connais un amour essentiel.

Maurice DELORME (1918-1978).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose