• Accueil
  • > L’attente des horreurs, Hector de SAINT-DENYS GARNEAU

16 septembre, 2013

L’attente des horreurs, Hector de SAINT-DENYS GARNEAU

Classé dans : — unpeudetao @ 3:56

Ah ! je suis un lambeau déchiré, je suis las,
Je suis pâle, petit, indolent, comme vide ;
Mon cœur est endormi et sous mon front livide
Rien ne vit ! Je suis faible, inerte affaissé là !

 

Je languis, sans grandeur, je suis commun et fade,
Oui, mais j’attends – sans voix, mon cœur étant sans feux.
J’attends l’effarement du rêve que je veux
Et l’énervement noir des chimères malades !

 

J’attends ! Je suis sans voix et j’attends le sombreur
Qui rend, dressés au ciel, les arbres fantastiques,
Ou la nuit exaltée où le cœur est mystique
Et s’extasie au pied des croix rouges d’horreur !

 

J’attends la fièvre immense où mon cerveau veut vivre
Et le feu rougissant où mon cœur veut brûler,
Où des voix inconnues semblent en nous hurler
Comme des hurlements de loups parmi le givre !

 

J’attends le frisson froid des affreuses terreurs,
J’attends les visions lugubres qui se chassent,
Éperdument, pendant que les éclairs bleus cassent
Dans les nuages froids aux plus blêmes lueurs !

 

J’attends l’heure glacée. Ah ! l’heure échevelée,
Macabre, où les forêts jettent des cris d’horreur
Qui montent dans le nu de cieux mâts sans pâleur,
Faits de fauves nuages aux sanglantes coulées

 

De lave en fusion ! L’heure ivre, je l’attends,
Où mon âme ressent des affres noires qu’aucune
Qu’aucune autre ne sent parmi les nuits sans lune,
L’heure où mon cœur entend ce que pas un n’entend !

 

J’attends la vision, la fièvre, la folie,
L’heure où mon regard fou fixe la nuit, hagard,
Fasciné par l’éclat de la foudre, blafard,
Qui fend le ciel peuplé d’horreur !

 

J’attends ma vie !

 

Hector de SAINT-DENYS GARNEAU (1912-1943), poète québécois.

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose