1 février, 2015

La chenille (Histoire)

Classé dans : — unpeudetao @ 9:06

C’est au coeur d’une forêt sauvage que notre petite chenille voit le jour. Toute petite, fragile et innocente, elle part bien jeune à la découverte de son environnement. Sans méfiance aucune, elle avance à son rythme et se délecte de tout ce que Mère nature lui offre. Sous son corps, la terre moelleuse et chaude lui prodigue de douces caresses et lorsque les rayons du soleil deviennent un peu trop chauds, elle s’en va s’abriter à l’ombre des fleurs. Au matin, la fraîcheur de la rosée la chatouille et lui annonce une nouvelle journée.

 

Notre petite chenille allait apprendre bien vite que la vie n’est pas faite que de quiétude. Ce matin là, alors qu’elle repose sur une feuille de fougère, une violente rafale de vent la projette sans prévenir sur le sol et elle roule et roule encore, se prenant des coups les uns après les autres. Lorsque le vent se retire enfin, la peur au ventre elle reprend ses esprits et se demande ce qu’elle a bien pu faire pour mériter ça. Elle ne comprend pas et aucune réponse ne vient éclairer ses interrogations. Alors que faire d’autre que de continuer à vivre ? Elle trouve le courage au fond d’elle-même pour continuer sa route, mais elle sait qu’elle n’oubliera jamais cette terrible expérience. Néanmoins, elle retrouve la joie de vivre, mais à peine a-t-elle récupéré, qu’un nouveau coup dur allait la surprendre. Ce jour là, elle était sur la branche d’un mélèze et a juste eu le temps de s’engouffrer dans cet étroit orifice qui lui sauva la vie. Le bec pointu d’un oiseau avait quand même eu le temps de lui lacérer le dos, lui laissant une vilaine blessure. Elle n’avait jamais eu aussi peur de sa vie et elle resta cloîtrée dans ce minuscule abri durant trois jours.

 

La vie continuait, et notre petite chenille se prit des coups et des coups. Pourtant elle trouvait toujours les forces nécessaires de se relever et d’aller de l’avant, car elle avait l’intuition que quelque chose de merveilleux l’attendait et qu’un jour elle serait libérée de cette vie douloureuse.

 

Un jour elle ressentit une impression très bizarre qu’elle ne connaissait pas. Cette sensation lui causa une peur terrible et elle se renferma sur elle-même. Cela lui donnait le sentiment d’être protégée du monde extérieur. Elle n’avait plus le goût à rien et n’attendait rien d’autre que d’en finir avec cette souffrance. Elle s’abandonna totalement à l’instant présent et au courant de la Vie. C’est alors que le miracle se produisit. La lumière perça son cocon et l’inonda de douceur. Elle se sentait légère comme une aile de papillon. Ce qu’elle pressentait depuis tant d’années se réalisait à l’instant. Toute peur s’était évaporée et le monde lui apparaissait soudain harmonieux et vibrant d’amour.

 

Elle réalisa que tous ces moments difficiles qu’elle avait traversés avec courage, l’avaient amenée vers la plus belle des délivrances. Elle déploya ses ailes délicatement et s’élança en douceur, portée par le souffle silencieux de la Vie.

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose