• Accueil
  • > La fin de nos misères, Gabriel de PIMODAN

23 juillet, 2012

La fin de nos misères, Gabriel de PIMODAN

Classé dans : — unpeudetao @ 14:40

Venez, ô les souffrants, ô les déshérités,
Ô les êtres mal faits pour l’âpre résistance,
Les malades, les gueux, les esprits tourmentés,
Les vaincus du combat fatal de l’existence

 

Venez tous, le poète a le coeur plein d’amour,
Et ne méprisez pas cette voix qui s’élève,
Cette voix qui vous dit : Après la nuit, le jour ;
Après le mal, le bien. Non, ce n’est pas un rêve,

 

Un mensonge pieux : croyez au ciel plus beau,
À l’aurore plus rose, à l’éternelle vie !
Car le corps franchissant les portes du tombeau,
Vers l’horizon bleu l’âme, étonnée et ravie,

 

Montera doucement ! Alors, ô malheureux !
Vous trouverez un sort autre que sur la terre,
Toi, poète, chantant, hagard, tremblant, fiévreux,
Martyr de l’idéal ; toi, penseur, solitaire,

 

Courbé sur les raisons et les nombres obscurs ;
Toi, sacrificateur mystérieux des temples ;
Toi, vierge qui, cachée à l’ombre des grands murs,
Dédaignes les amours de la terre, et contemples

 

Le divin bien-aimé ; toi, soldat que la mort
Attend dans les combats : Ô vous tous, dont les hommes
Disent : Ils sont des fous, vraiment ils ont bien tort
De se donner du mal sans nul profit : nous sommes

 

Plus raisonnables qu’eux. Ô vous tous, fous sublimes
Dont ce siècle d’argent n’a pas flétri les coeurs,
Vous tous, dont les esprits demeurent sur les cimes,
Vaincus du monde : alors vous serez les vainqueurs !

 

Marquis Gabriel de PIMODAN (1856-1924).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose