• Accueil
  • > La fuite des jours, Gaston DAVID

4 juillet, 2013

La fuite des jours, Gaston DAVID

Classé dans : — unpeudetao @ 17:29

Ô jours, rapides jours traversant nos rivages,
Apportés, remportés par l’océan des âges,
Ô jours si fugitifs, ô jours sitôt passés,
Éclairs si vite nés et si vite effacés,
Vous êtes le tissu de notre courte vie,
Le but de nos désirs, l’objet de notre envie !

 

De tristesse ou de joie instants vite épuisés,
Pourtant vous n’êtes rien, si vous ne conduisez
À ce jour éternel de la maison céleste,
Où, quand tout nous a fui, notre Dieu qui nous reste,
Notre Père des Cieux, accueille ses enfants
Par leur amour fidèle à jamais triomphants.

 

Oh ! qu’heureux est celui qui depuis son enfance
Sema dans son sillon la divine semence
D’où germera le fruit de l’immortel espoir !
Celui-là, sans regret, lorsque viendra le soir,
Pourra lier sa gerbe et l’offrir à son Maître.
Celui-là, sans frayeur, te verra disparaître,
Soleil du dernier jour qu’il doit vivre ici-bas,
Et l’ombre de la nuit ne le troublera pas.

 

Gaston DAVID (XIXe-XXe siècle).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose