• Accueil
  • > La sérénade, Gérard de NERVAL

20 juin, 2012

La sérénade, Gérard de NERVAL

Classé dans : — unpeudetao @ 5:25

 

- Oh ! quel doux chant m’éveille ?
- Près de ton lit je veille,
Ma fille ! et n’entends rien..
Rendors-toi, c’est chimère !
- J’entends dehors, ma mère,
Un choeur aérien !..

 

- Ta fièvre va renaître.
- Ces chants de la fenêtre
Semblent s’être approchés.
- Dors, pauvre enfant malade,
Qui rêves sérénade..
Les galants sont couchés !

 

- Les hommes ! que m’importe ?
Un nuage m’emporte..
Adieu le monde, adieu !
Mères, ces sons étranges
C’est le concert des anges
Qui m’appellent à Dieu !

 

Gérard de NERVAL (1808-1855).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose