• Accueil
  • > La tour noire, Jean RAMEAU

18 juin, 2013

La tour noire, Jean RAMEAU

Classé dans : — unpeudetao @ 5:29

Sur la houle des toits mirés dans la rivière,
Comme un monstre effarant un large troupeau gris,
La sombre cathédrale aux clochetons fleuris
Dresse une vieille tour qui semble un front de pierre.

 

Depuis mille ans bientôt, dans toutes ces maisons,
Que de trépas cruels, de naissances bénies !
Que de ris et de deuils, d’espoirs et d’agonies !
La hautaine tour noire en a fait des chansons.

 

Sa cloche a célébré les berceaux et les tombes ;
La joie et la douleur se valent : tout est vain.
La tour jette au ciel bleu son cantique divin
Comme un rythmique essor d’éclatantes colombes.

 

Ô clocher, comme toi, hausser mon front vainqueur
Au-dessus des vains bruits de ce monde illusoire,
Jusqu’à ce qu’impassible ainsi qu’une tour noire,
J’aie une cloche d’or à la place du cœur !

 

Jean RAMEAU (1852-1931), poète et chansonnier français, maître-sonneur du Berry.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose