• Accueil
  • > La victime, Louis TIERCELIN

14 juillet, 2014

La victime, Louis TIERCELIN

Classé dans : — unpeudetao @ 3:13

Le monde est un tyran cruel, lâche et moqueur, Mais au-dessus de lui ma fierté s’est haussée Et je le brave, encor que mon âme blessée Soit captive dans les cachots de mon vainqueur.

 

Pas un mot, pas un cri ne dira la rigueur De la torture où ma souffrance est angoissée ; Je fermerai les yeux pour cacher ma pensée ; Mes bras étoufferont les sursauts de mon coeur.

 

Qu’il me prenne, s’il veut, et me jette à l’abîme, Et qu’il vienne épier la fin de sa victime, Je saurai me roidir dans un suprême effort ;

 

Et, si je ne puis taire à l’oreille méchante Mes sanglots d’agonie et mes râles de mort, Je les ferai si doux qu’il croira que je chante.

 

Louis TIERCELIN (1849-1915).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose