15 février, 2017

La vie, Louis VEUILLOT

Classé dans : — unpeudetao @ 16:21

Je suis à l’étranger, in terra aliena, chez le prince de ce monde ;

Dans un lieu de passage où je n’entends nullement rester ;

Dans un lieu de combat où j’ai besoin de secours ;

Dans un lieu étroit : je veux l’ouvrir sur le véritable espace.

Appelons les anges de Dieu.

Demandons à Dieu qu’il nous les envoie pour voyager avec nous ;

Pour écarter les dangers qui pourraient nous atteindre ;

Pour écarter surtout le grand danger où nous sommes de ne point penser à lui.

L’homme meurt longtemps, pour ne pas dire toute la vie.

Dès qu’une illusion est envolée, la mort commence.

Avec le premier bien que nous perdons, nous sommes déjà dans le cercueil.

Louis VEUILLOT (1813-1883).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose