• Accueil
  • > La violence et après, Bluette STAEGER

1 juin, 2010

La violence et après, Bluette STAEGER

Classé dans : — unpeudetao @ 6:10

 

La violence et après,

 

L’amour à notre insu s’effeuille comme à l’automne
Malgré l’exaltation des relents de son arôme.
L’orage s’approche de plus en plus menaçant et résonne,
Bien que la naïveté se protège au maximum.
L’illusion se déchire en douceur et la félicité frissonne,
La colère retenue jusqu’ici devient le summum.

 

Arrivent des mots qui choquent et se veulent méchants,
Le sourire se crispe, même s’il se veut gentil
La quiétude illusoire est perturbée même si on fait semblant
Le regard se vide et petit à petit le cœur gémit,
En s’accrochant aux rêves, après tous les avertissements,
Souvent les coups pleuvent et laissent groggy.

 

Nous mettons du temps à comprendre, l’incompréhensible
Ainsi les feuilles mortes s’amoncellent sur le sol,
D’accepter l’inacceptable, l’amour par la force est nuisible
Et l’âme douloureusement se vide et s’envole,
L’arbre et l’esprit dénudés sont d’une tristesse indescriptible.
Comment respirer sans s’étouffer après un viol ?

 

Une reconstruction demande beaucoup de temps et d’énergie,
Bien des saisons vont se succéder sans réconfort,
Les outrages ne s’effacent malheureusement pas sans agonie,
Toutefois le passé est expérience, et la vie un trésor,
Et, pardonner à l’agresseur et se pardonner est un acte de survie,
C’est se donner la possibilité de renaître tel l’aurore.

 

Bluette Staeger.

 

*************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose