• Accueil
  • > L’alouette, Médéric CHAROT

2 avril, 2015

L’alouette, Médéric CHAROT

Classé dans : — unpeudetao @ 16:58

Du fond du sillon vert où se cache son nid, L’alouette en chantant s’élance avant l’aurore ; Elle monte, elle monte, et, quand le jour finit, Au plus profond du ciel son chant clair vibre encore. Au-dessus des coteaux que le pampre décore, Loin, bien loin de la plaine où le froment jaunit, Elle plane, invisible, et, de sa voix sonore, Pour mieux parler à tous, va charmer l’infini. Or, ce que dit ainsi sa chanson frémissante, C’est par l’âpre labeur la force renaissante, C’est du devoir rempli l’amour et la beauté. Donc, pas de défaillance, et comme l’alouette Souviens-toi de toujours célébrer, ô poète, Le culte du travail et de la volonté !

 

Médéric CHAROT (1846-19..).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose