• Accueil
  • > L’Aumône, Arsène HOUSSAYE

15 mars, 2015

L’Aumône, Arsène HOUSSAYE

Classé dans : — unpeudetao @ 14:28

C’est le soir, l’heure du poète, Le laboureur quitte son champ, La nature devient muette Aux splendeurs du soleil couchant.

 

Là-bas, au pied de la colline, Sur un lit mouflu de gazon, S’arrête Rose l’orpheline, Pour voir les feux de l’horizon.

 

C’est une fille de Bohème Qui traîne son mauvais destin ; Sa voix a la grâce suprême, Quand elle a jeûné le matin !

 

Un chasseur, battant la pâture, Vient à passer sur son chemin ; Soudain la pauvre créature Se lève en lui tendant la main.

 

Si blanche était la main de Rose ! Sentant ses lèvres s’embraser, Le jeune chasseur y dépose L’aumône du coeur : – un baiser.

 

Arsène HOUSSAYE (1815-1896).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose