• Accueil
  • > L’aurore, Albert FERLAND

21 septembre, 2015

L’aurore, Albert FERLAND

Classé dans : — unpeudetao @ 3:23

L’aurore semble nous sourire Dans le vague des horizons, Radieuse, elle fait reluire Mille perles sur les gazons. À son aspect l’eau jaillissante Reflète sa douce splendeur, Et moi, l’âme reconnaissante, J’adresse une hymne au Créateur.

 

Elle sème dans l’azur pâle Les frissons du reflet mourant, Et brode ses rayons d’opale Sur la robe du firmament. Ravi par sa clarté naissante Le nid tressaille de bonheur, Et moi, l’âme reconnaissante, J’adresse une hymne au Créateur.

 

Dans les plis de la nappe humide, Miroir où brillent les yeux bleus De plus d’une vierge timide, Elle mire ses faibles feux. En la contemplant l’oiseau chante, Le papillon vole à la fleur, Et moi, l’âme reconnaissante, J’adresse une hymne au Créateur.

 

Albert FERLAND (1872-1943), poète québécois.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose