• Accueil
  • > Le cortège de l’Agneau, René PRESLEFONT

20 avril, 2012

Le cortège de l’Agneau, René PRESLEFONT

Classé dans : — unpeudetao @ 18:17

 

Vous dont le cœur à nul autre cœur ne s’attache,
Ô Vierges, vous suivrez partout l’Agneau sans tache,
Partout, dans ses chemins les plus mystérieux.
Ô vallons enchanteurs ! Ô prés délicieux !

 

Ô champs couverts d’épis, vous produisez pour elles
La suave moisson des douceurs éternelles !
Disciples du Sauveur, nous espérons un jour
Au sein du paradis le suivre à notre tour.

 

Pauvres, compatissants, doux, justes, pacifiques,
Chacun est assuré de ses dons magnifiques :
Heureux celui qui pleure, Il le consolera ;
À qui souffre pour Lui, le ciel appartiendra.

 

Tous contemplent le Christ, tous marchent sur ses traces
Dans les prés merveilleux des célestes espaces.
Mais quand Il entre aux champs de la Virginité,
De la foule des saints il n’est plus escorté.

 

Vierges, suivez ses pas, c’est votre privilège !
Environnez l’Agneau de votre blanc cortège !
Chantez l’hymne sacré qui n’est fait que pour vous !
Les autres bienheureux n’en seront pas jaloux,

 

Et vos chants, des élus charmant la multitude,
Seront un élément de leur béatitude.

 

René PRESLEFONT (Né en 1858), pseudonyme de Louis de Halleux, poète belge d’expression française.

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose