• Accueil
  • > Le jubilé de Sedan, Camille BAZELET

9 mars, 2017

Le jubilé de Sedan, Camille BAZELET

Classé dans : — unpeudetao @ 19:58

De la ville montaient des clameurs gutturales ;

Les fils des assassins festoyaient, et leurs chants

Se mêlaient dans la nuit au murmure des champs

D’où s’exhalent encor des sanglots et des râles.

Sur le mont dominant les plaines sépulcrales

Deux vierges écoutaient debout les cris méchants

Des féroces vainqueurs, et de leurs fronts penchants

Une douleur plissait les blancheurs sculpturales ;

L’une portait un glaive et l’autre une ancre d’or.

À l’aube, les hurrah ! maudits tonnant encor,

La Justice baisa le front de l’Espérance,

Puis, saisissant sa main douce qu’elle serra :

« Pars, ma sœur, lui dit-elle, et va dire à la France

Que j’attends sur ce roc mon heure, qui viendra ! »

Camille BAZELET (XIXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose