• Accueil
  • > Le Noël des bergers, Marie SUTTIN

19 décembre, 2013

Le Noël des bergers, Marie SUTTIN

Classé dans : — unpeudetao @ 17:52

Su ! su ! bergers de la vallée, Près de l’Enfant-Dieu venez tous ! Su ! su ! bergers ! éveillez-vous ! Courez vers la crèche étoilée !

CALIXTE. Ah ! Pérodin, ne sais-tu pas ? Un Dieu vient de naître ici-bas, Il est logé dans une étable ; Il n’a ni berceau, ni rideau : En cet état si misérable Allons tous lui faire un cadeau.

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

PÉRODIN. Moi, je lui porte un agnelet, Avec un petit pot de lait, Un bel oiseau dans une cage ; Firmin portera du gâteau, Talbot, du beurre et du fromage, Et Petit-Jean, un petit veau.

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

Par le chemin, cherchons encor Des noisettes aux coques d’or, Se berçant sur leurs branches sèches : Offrons-lui ce hochet tremblant. Faisons, des dernières fleurs fraîches, Pour sa mère, un pur bouquet blanc.

 

Su ! sul bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

Nous aurions soin, s’il avait froid, D’allumer, sous son pauvre toit, Un peu de bois et de bruyère ; Et, tenant nos chapeaux devant Pour atténuer la lumière, Nous lui ferions un paravent.

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

CALIXTE. Mettons sur ses mains un baiser ; Et jouons-lui, pour l’amuser, Notre plus doux air de musette. Et si, content de tous nos vœux, Soudain il nous faisait risette, Ah ! comme nous serions heureux !

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

PÉRODIN. Dans la cabane de pasteur, Le souvenir du Rédempteur Rayonnera comme une flamme ! Surtout faisons-lui bien sentir Tout ce que nous avons dans l’âme, Et notre chagrin de partir !

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Courez vers la crèche étoilée !

 

CALIXTE. Ah ! Pérodin, que dis-tu là ? Il ne faut pas faire cela, J’aimerais mieux perdre la vie ! Restons toujours dans ce saint lieu, Tenons-lui toujours compagnie, Ne lui disons jamais adieu !

 

Su ! su ! bergers de la vallée, Près de l’Enfant-Dieu venez tous ! Su ! su ! bergers ! réveillez-vous ! Courez vers la crèche étoilée !

 

Marie SUTTIN (XIX-XX siècle).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose