12 juin, 2013

02. Deuxième étape : reconnaître l’offense

Classé dans : — unpeudetao @ 18:51

Reconnaître qu’on a été blessé intérieurement. Lorsqu’on a souffert d’une injustice, d’une trahison, lorsqu’on a été insulté, lorsqu’on a été malmené, trahi, il y a une première tendance, c’est d’excuser la personne, d’oublier, de vouloir minimiser la faute ou encore de croire : l’autre m’attaque, mais c’est moi qui me sens coupable dans cette situation-là. Je vois cela dans les cas d’abus sexuels avec des enfants, ce sont les enfants qui se sentent coupables.

 

Au lieu de reconnaître qu’ils ont été blessés, il vont se sentir coupables. Il faut redresser cette situation-là et rentrer en contact avec sa blessure intérieure. Ce n’est pas si facile que cela. Nous avons des mécanismes de défense qui nous empêchent de vouloir trop souffrir et à ce moment-là, on va faire toutes sortes de manoeuvres pour ne pas rentrer en contact avec cela. On va essayer d’excuser l’autre personne, on va essayer de lui pardonner rapidement, beaucoup trop rapidement. Je connais beaucoup de gens qui ont pardonné trop vite sans respecter ce qui ce passait à l’intérieur d’eux-mêmes. Il faut respecter sa souffrance, rester en contact avec elle.

 

*****************************************************

 

03. Troisième étape : partager avec quelqu’un :
http://unpeudetao.unblog.fr/le-pardon-jean-montbourquette/03-troisieme-etape-partager-avec-quelquun/

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose