• Accueil
  • > Le roi et l’enfant pauvre (Conte soufi)

30 mars, 2012

Le roi et l’enfant pauvre (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 5:09

 

     L’homme ne peut parvenir seul au terme du chemin intérieur.
     Vous ne devriez pas tenter de vous engager sur ce chemin sans un guide.
     Le roi est le guide, l’enfant pauvre le chercheur.

 

     On rapporte qu’un jour le roi Mahmoud s’étant trouvé séparé de son armée lança son cheval au galop. Il longeait une rivière quand il vit sur la berge un petit garçon. L’enfant avait jeté son filet, et semblait triste et découragé.
     « Mon enfant, dit le roi, pourquoi es-tu malheureux ? Je n’ai jamais vu personne dans cet état.
     – Votre majesté, répondit le jeune pêcheur, nous sommes sept enfants à la maison. Nous n’avons pas de père. Nous vivons dans le besoin, sans soutien, avec notre mère. Je viens ici chaque jour lancer mon filet, espérant rapporter quelque chose le soir. Si je n’attrape rien de la journée, il n’y a rien pour dîner.
     – Mon enfant, dit le roi, veux-tu que je t’aide dans ton travail ? »
     L’enfant accepta ; le roi Mahmoud jeta le filet, qui s’emplit de cent poissons.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Une réponse à “Le roi et l’enfant pauvre (Conte soufi)”

  1. unpeudetao dit :

    Ceux qui n’ont pas beaucoup étudié pensent généralement que les systèmes métaphysiques dénient toute valeur aux choses « de ce monde » ou, à l’inverse, promettent une profusion de biens matériels.
    Dans le soufisme, les « bonnes choses » que l’on obtient ne doivent pas toujours s’entendre au sens figuré, ni nécessairement au sens littéral. Cette parabole du grand Faridudin Attar, extraite du Parlement des oiseaux, est à prendre en son sens littéral aussi bien qu’en son sens symbolique. Selon les derviches, la Voie soufie peut bénéficier à l’élève sur le plan matériel, si c’est dans son intérêt et dans l’intérêt de la Voie. De même, l’élève recevra des avantages spirituels, des dons transcendantaux, dans la mesure de son aptitude à bien les utiliser.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose