• Accueil
  • > Le Rouge-Gorge, Jules LEFEVRE-DEUMIER

28 décembre, 2013

Le Rouge-Gorge, Jules LEFEVRE-DEUMIER

Classé dans : — unpeudetao @ 18:48

Ne maudissez pas la vie parce qu’elle a des jours nébuleux et sombres :  l’homme passe plus vite encore que les nuages qui l’attristent.  Traversez par la pensée le voile qui vous cache les cieux, et le soleil ne vous manquera pas.  Ne laissez pas de pâles brouillards obscurcir votre lampe, et désarmez l’hiver par votre sérénité.  Quand la terre grelotte sous sa robe de givre, et que la buse met en fuite tous les oiseaux,  ces frileux courtisans des beaux jours, le petit rouge-gorge cherche à dédommager la nature de leur absence.  Oublieux des frimas, et bien loin souvent des granges hospitalières, il sautille et chante dans la neige. Soyez comme lui, poètes, et chantez dans les larmes : votre cœur aura moins froid.

 

Jules LEFEVRE-DEUMIER (1797-1857).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose