• Accueil
  • > Le sang bleu, Louis de CHAUVIGNY

21 juillet, 2013

Le sang bleu, Louis de CHAUVIGNY

Classé dans : — unpeudetao @ 17:12

Du passé glorieux ne reste-t-il point trace ?
Nous, les fils des vaincus, nous ne valons plus rien ;
Comme un harnais trop lourd, le présent nous harasse,
Et, quant à l’avenir, la force l’a fait sien.

 

Ah ! meilleure du moins, pauvre fille de race,
Tu maintiens l’idéal et le prestige ancien ;
Ce n’est plus nous, c’est toi qui portes la cuirasse,
C’est toi qui meurs, c’est toi qui souffres pour le bien.

 

Le monde rit en vain de la gentilhommière,
Où, parfois châtelaine et plus souvent fermière,
Noble toujours, tu vis avec Dieu dans ton cœur.
Qu’importe ! La chose humble avec toi se fait grande,
Et le monde mourra bien avant que se rende
Ton âme douce et fière au moderne vainqueur.

 

Louis de CHAUVIGNY (XIXe-XXe siècle).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose