• Accueil
  • > Le ventru, Pierre-Jean de BÉRANGER

7 novembre, 2014

Le ventru, Pierre-Jean de BÉRANGER

Classé dans : — unpeudetao @ 10:08

Électeurs de ma province, Il faut que vous sachiez tous Ce que j’ai fait pour le prince, Pour la patrie et pour vous.

 

L’état n’a point dépéri : Je reviens gras et fleuri. Quels dîners. Quels dîners Les ministres m’ont donnés ! Oh ! que j’ai fait de bons dîners ! Au ventre toujours fidèle, J’ai pris, suivant ma leçon, Place à dix pas de Villèle, À quinze de d’Argenson ; Car dans ce ventre étoffé Je suis rentré tout truffé. Quels dîners, Quels dîners Les ministres m’ont donnés ! Oh ! que j’ai fait de bons dîners !

 

… Enfin j’ai fait mes affaires : Je suis procureur du roi ; J’ai placé deux de mes frères, Mes trois fils ont de l’emploi. Pour les autres sessions J’ai cent invitations. Quels dîners, Quels dîners Les ministres m’ont donnés ! Oh ! que j’ai fait de bons dîners !

 

Pierre-Jean de BÉRANGER (1780-1857).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose