• Accueil
  • > Le vieux berger, Auguste LOUBIER

26 mars, 2016

Le vieux berger, Auguste LOUBIER

Classé dans : — unpeudetao @ 5:01

Il a toujours vécu sur l’aride plateau,

C’est là qu’il a voulu, pour qu’elle en fût plus fière,

Son âme belle autant que l’ardente lumière

Qui coule chaudement sur le flanc du coteau.

Et c’est là que ce soir, drapé dans son manteau,

Je n’ai plus reconnu ce rêveur solitaire

Courbant sous le ciel gris son grand corps vers la terre,

Comme serré dans les mâchoires d’un étau.

Mais voici mon amie : « Ô Lune blanche et ronde

« Qui vient auréoler sa tête une seconde,

« Dis-moi, que fait ce vieux, penché sur son bâton ? »

– Il pense à sa jeunesse et du regard effleure

Dans la plaine, la croix noire du clocheton,

Pour qui le temps n’est rien puisque la Foi demeure.

Auguste LOUBIER (XXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose