• Accueil
  • > Légende de Saint NICOLAS (6 décembre)

7 décembre, 2011

Légende de Saint NICOLAS (6 décembre)

Classé dans : — unpeudetao @ 4:52

Le personnage de Saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari. Né à Patara au sud ouest de l’actuelle Turquie (à l’époque Asie mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l’évêque de Myre.
De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux.

 

L’empereur Dioclétien règnant alors sur toute l’Asie mineure poursuivit cruellement les chrétiens, entraînant ainsi l’emprisonnement de St Nicolas qui fut contraint de vivre, par la suite, un certain temps en exil. En 313, l’empereur Constantin rétablit la liberté religieuse, et St Nicolas put alors reprendre sa place d’évêque.
Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, victime de persécutions sous l’Empire Romain. Il fut enterré à Myre, mais ses ossements furent volés en 1087 par des marchants italiens qui les emportèrent à Bari en Italie.

 

Les miracles attribués à St Nicolas sont si nombreux qu’il est aujourd’hui le Saint patron de nombreuses corporations ou groupes tels que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou les célibataires.

 

Saint Nicolas fut vénéré en Allemagne dès le Xème Siècle et la journée du 6 décembre fut ainsi choisie comme le jour de la fête des commerçants, des boulangers et des marins.
Aujourd’hui, Saint Nicolas est fêté par un grand nombres de pays d’Europe : en France, Allemagne, Suisse, Luxembourg, Belgique, Hollande, Russie, Pologne, Autriche et d’autres encore…
Dans la nuit du 5 au 6 décembre, il passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages différentes friandises (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et surtout, de grands pain d’épices représentant le Saint Evêque).
Saint Nicolas est souvent accompagné du Père Fouettard qui, vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes, n’a pas le beau rôle puisqu’il distribue des coups de triques aux enfants pas sages et donne aussi parfois du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard porte souvent des cornes et une queue.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblogg.fr

 

 

2 réponses à “Légende de Saint NICOLAS (6 décembre)”

  1. unpeudetao dit :

    6 Décembre – Saint Nicolas de Myre

    SAINT NICOLAS
    Archevêque de Myre
    (+ 324)

    Saint Nicolas de Patare, en Lycie, fut le fruit des prières de ses pieux parents. Il eut l’esprit ouvert aux choses divines dès sa plus petite enfance; à peine sut-il manger, qu’il sut jeûner, et l’on rapporte même que, le vendredi et le samedi, il ne prenait qu’une fois le sein de sa nourrice. Il avait un oncle évêque, qui, voyant avec admiration les vertus de Nicolas, l’ordonna prêtre dès qu’il eut l’âge requis et fit de lui cette prédiction: « Il sera la consolation des affligés, le sauveur des âmes en péril, le bon pasteur qui rassemble ses brebis égarées au bercail de Jésus-Christ. »

    Une de ses premières oeuvres fut de sauver l’honneur de trois filles exposées à la perte de leur vertu; il les dota toutes, l’une après l’autre, et il le fit si discrètement, que c’est à la fin seulement que le père, touché d’admiration, surprit la main du bienfaiteur.

    Après un pèlerinage aux Lieux saints, Nicolas se retira à Myre, espérant échapper aux honneurs qu’il voulait éviter avec tant de soin, et à la mort de l’évêque de Myre, qui arriva peu de temps après, il fut élu pour lui succéder. Dès lors il s’appliqua à devenir le modèle de son troupeau. Il ne mangea plus qu’une fois le jour, et jamais de viande; il faisait toujours lire à sa table quelque livre de la Sainte Écriture; ses nuits se passaient en oraison, et la terre dure était sa couche pour le peu de repos qu’il prenait. Levé avant le jour, il réveillait ses clercs pour chanter des hymnes et des psaumes; aussitôt le soleil paru, il allait à l’église et employait le reste du jour à ses diverses fonctions pastorales.

    Nicolas, sous la persécution de Dioclétien, fut jeté dans un cachot et mis à la torture; mais on n’osa pas le faire mourir, par peur de la vengeance de son peuple.

    Peu de Saints ont opéré de plus nombreux et de plus éclatants miracles. Tantôt il apparaît à Constantin pendant la nuit, pour lui ordonner de mettre en liberté trois innocents qui doivent être exécutés le lendemain; tantôt il se montre, en pleine tempête, à des matelots en danger qui l’ont appelé à leur secours. Il est surtout légendaire entre mille, le miracle de la résurrection de trois enfants tués par un boucher et hachés menu, pour être mêlés à la viande de son commerce. On l’honore comme le patron des écoliers.

    (Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, 1950.)

    *****************************************************

  2. unpeudetao dit :

    Ils étaient trois petits enfants
    qui s’en allaient glaner aux champs.
    Ils sont allés et tant venus
    que sur le soir se sont perdus.
    Ils sont allés chez le boucher :
    - boucher, voudrais-tu nous loger ?

    - Entrez, entrez, petits enfants,
    Il y a de la place assurément.
    Ils n’étaient pas sitôt entrés
    que le boucher les a tués.
    les a coupés en petits morceaux
    et puis salés dans un tonneau.

    Saint Nicolas au bout de sept ans
    vint à passer dedans ce champ,
    alla frapper chez le boucher :
    - boucher, voudrais-tu me loger ?
    - entrez, entrez Saint Nicolas.
    Il y a de la place, il n’en manque pas.

    - Du petit salés je veux avoir
    qu’il y a sept ans est au saloir.
    Quand le boucher entendit ça,
    bien vivement il se sauva.
    - Petits enfants qui dormez là,
    je suis le grand Saint Nicolas.

    Le grand Saint étendit trois doigts,
    les trois enfants ressuscita.
    Le premier dit : » j’ai bien dormi. « »
    Le second dit : » et moi aussi. »
    « Je me croyais au paradis »
    A ajouté le plus petit.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose