• Accueil
  • > L’enfant aveugle, Agathe Sophie de SASSERNO

14 novembre, 2014

L’enfant aveugle, Agathe Sophie de SASSERNO

Classé dans : — unpeudetao @ 12:35

On dit que le soleil est beau, Et que les fleurs vers le ruisseau S’inclinent avec tant de grâce ; Que l’oiseau qui chante si bien, Et que l’insecte aérien Volent éclatants dans l’espace ; On dit que la nuit dans les cieux Brillent des feux mystérieux Qu’on nomme du doux nom d’étoiles, Et que sur la mer, dont les flots Sont tristes comme des sanglots, Glissent des nefs aux blanches voiles ; On dit que le parfum des fleurs Est moins vague que les couleurs Qui rayonnent sur leurs pétales ; Que les vallons et les coteaux, Les montagnes, les prés, les eaux, Les bois, les aubes virginales, Ont des attraits si purs, si doux, Qu’il faut tomber à deux genoux Devant tant de magnificence.

 

Mais, moi, je ne regrette pas, Ni la mer que j’entends là-bas. Ni des fleurs l’odorante essence, Ni les cieux, ni le doux soleil, Ni les bois, ni le fruit vermeil, Ni les oiseaux, ni la lumière.. Non, de tous les biens d’ici-bas, Dieu ! je ne voudrais, hélas ! Que le bonheur de voir ma mère !

 

Agathe Sophie de SASSERNO (XIXe siècle).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose