• Accueil
  • > Les crottes (Conte soufi)

22 avril, 2012

Les crottes (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 3:31

 

      Un jour, au milieu du marché aux parfums, un homme tomba évanoui. Il n’avait plus de force dans les jambes. Sa tête tournait, incommodé qu’il était par l’odeur de l’encens brûlé par les marchands. Les gens se réunirent autour de lui pour lui venir en aide. Certains lui massaient le coeur et d’autres les bras. D’autres encore lui versaient de l’eau de rose sur le visage, ignorant que c’était cette même eau qui l’avait mis dans cet état.
      D’autres essayaient de lui enlever ses vêtements pour le faire respirer. D’autres lui prenaient le pouls. Il y en avait qui diagnostiquaient un abus de boisson, d’autres un excès de haschisch. Finalement, personne ne trouva de remède.
      Or, le frère de cet homme était tanneur. Dès qu’il eut appris ce qui arrivait à son frère, il courut au marché, en ramassant sur son chemin toutes les crottes de chien qu’il put trouver. Arrivé sur le lieu du drame, il fendit la foule en disant :
      « Je sais la cause de son mal ! »
      La cause de toutes les maladies est dans la rupture des habitudes. Et le remède consiste à retrouver ces habitudes. C’est pour cela qu’existe l’Ayet qui dit : « La saleté a été créée pour les sales ! »
      Donc, le tanneur, en cachant bien son médicament, parvint jusqu’à son frère et, se penchant vers lui comme pour lui dire un secret à l’oreille, lui posa la main sur le nez. En respirant l’odeur de cette main, l’homme reprit aussitôt connaissance et les gens alentour, soupçonnant quelque magie, se dirent :
      « Cet homme a un souffle puissant. N’a-t-il pas réussi à réveiller un mort ? »

 

Voilà. Toute personne qui ne sera pas convaincue par le musc de ces conseils sera certainement convaincue par les mauvaises odeurs. Un ver qui est né dans l’excrément ne changera pas de nature en tombant dans l’ambre.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose