• Accueil
  • > Les douze bons hommes et le jouvenceau, Maître Eckhart

16 décembre, 2011

Les douze bons hommes et le jouvenceau, Maître Eckhart

Classé dans : — unpeudetao @ 15:31

     Douze bons hommes se réunirent une fois et prononcèrent leur prière ensemble avec un désir et une grande ferveur ils prièrent Notre-Seigneur, pour qu’il les console. Et comme ils prononcèrent leur prière, ils virent un beau jouvenceau venir vers eux, et ils se réjouirent beaucoup dans leurs coeurs.

 

     Et l’un d’entre eux parla et lui demanda, « très cher jouvenceau, qui êtes-vous ? »
     Alors il lui répondit et dit : « Je m’en suis venu :
     Je suis le Verbe qui est venu de la bouche la plus élevée.
     Je suis un feu dans le coeur de tous ceux qui (me) désirent.
     Je suis la source de la fontaine de miséricorde, qui n’a jamais été créée.
     Je suis celui qui a souffert beaucoup de martyre et de peine,
     et qui n’était pourtant jamais impatient.
     Je suis celui qui souffrit la mort, et qui n’est pourtant jamais décédé.
     Je suis celui qui a partagé l’héritage de son père, et n’ai pourtant jamais été aimé.
     Je suis le plus élevé et pourtant le plus humble.
     Au pays d’où je viens, tout le monde est d’une même volonté.
     Je suis un roi, et je tiens mon royaume de personne.
     Au pays d’où je viens, je suis le favori.
     Je suis un père de la mère qui m’a portée. »
     Et lorsqu’ils entendirent cela, ils voulaient tous tomber à ses pieds.
     Mais il avait disparu.

 

Maître Eckhart (1260-1327).

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

Une réponse à “Les douze bons hommes et le jouvenceau, Maître Eckhart”

  1. unpeudetao dit :

    En 1326, Deux dominicains dénoncent certaines de ses propositions à l’inquisition. Contre son gré par contrainte de suivre la procédure engagée, la hiérarchie de l’ordre dominicain est tenue de donner suite juridique à cette dénonciation.
    La date exacte et le lieu du décès d’Eckhart sont inconnus. Ayant répondu à ses détracteurs à Cologne en 1327, il est actuellement supposé que, durant 1328, il a entrepris de se rendre en Avignon depuis Cologne pour affronter son accusation devant le Pape. Nulle archive n’existe concernant ni ce départ, ni ce voyage, ni cette arrivée, ni aucun autre fait postérieur. Documents du procès d’Avignon, quand même, conservés à la Bibliothèque Vaticane suggèrent, mais pas explicitement, qu’ Echkart a été présent à la présentation devant Jean XXII. Finalement, la bulle In agro dominico assume qu’il est décedé. C’est le seul document pour le fait qu’il est mort avant le 27 mars, 1329, date de la bulle.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose