• Accueil
  • > Les lointains si bleus, Julos BEAUCARNE

17 novembre, 2009

Les lointains si bleus, Julos BEAUCARNE

Classé dans : — unpeudetao @ 4:48

 

 
J’avais pas fini d’ boire mon quart
Je devais partir à moins quart
Toutes affaires cessantes
Je revoyais la maison
Et l’oiseau et l’enfançon
Et la belle infante

 

Et dans les lointains si bleus
Je voyais le bleu de vos yeux

 

Dites-moi en quelle saison
Et dans quel pays sont
Les belles errantes ?
Que dis-tu ? Que dit-on ?
Que dit-elle, dit-elle donc
La belle absente ?

 

Et dans les lointains si bleus
Voit-on le bleu de vos yeux ?

 

On dit qu’elle est dans un train
Qui s’en va vers Abyssin
Au fond d’Ethiopie
Que ses cheveux teints en noir
Flottent dans le vent du soir
Que, parfois, elle soupire

 

Et dans les lointains si bleus
Elle voit le bleu de vos yeux

 

Le facteur lui porte un pli
La signature lui sourit
Aboie dans la lettre
Elle monte sur un cheval
Qui fait tinter ses sonnailles
Et, pensive, s’arrête

 

Et dans les lointains si bleus
Elle voit le bleu de vos yeux

 

Elle décide de se coucher
Se déshabille pour se baigner
Dans un lac d’eau fraîche
Le fils du roi n’est pas passé
Le canard blanc n’est pas tué
Elle se penche à la fenêtre

 

Et dans les lointains si bleus
Elle voit le bleu de vos yeux

 

Dites, est-ce vous cette femme
Dont le souvenir se fane
En ma mémoire ?
Nous sommes-nous rencontrés ?
Etes-vous entrée sans frapper
Au fond de mon âme

 

Pour que dans les lointains bleus
Toujours je revoie vos yeux ?

 

Julos Beaucarne, Les lointains si bleus.
Album : Front de libération des arbres fruitiers.

 

 

Une réponse à “Les lointains si bleus, Julos BEAUCARNE”

  1. unpeudetao dit :

    Le site et le forum de Julos :

    http://www.julos.be

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose