• Accueil
  • > Les sœurs de la charité, Ernest LEGOUVÉ

18 mars, 2013

Les sœurs de la charité, Ernest LEGOUVÉ

Classé dans : — unpeudetao @ 15:31

Ouvre-toi, triste enceinte, où le soldat blessé,
Le malade indigent et qui n’a point d’asile
Reçoivent un secours trop souvent inutile.
Là, des femmes, portant le nom chéri de sœurs,
D’un zèle affectueux prodiguent les douceurs.

 

Plus d’une apprit longtemps, dans un saint monastère,
En invoquant le ciel, à protéger la terre,
Et, vers l’infortuné s’élançant des autels,
Fut l’épouse d’un Dieu pour servir les mortels.

 

Ô courage touchant ! ces tendres bienfaitrices,
Dans un séjour infect, où sont tous les supplices,
De mille êtres souffrants prévenant les besoins,
Surmontent les dégoûts des plus pénibles soins,
Du chanvre salutaire entourent leurs blessures,
Et réparent ce lit témoin de leurs tortures,
Ce déplorable lit, dont l’avare pitié
Ne prête à la douleur qu’une étroite moitié.

 

De l’humanité même elles semblent l’image,
Et les infortunés que leur bonté soulage
Sentent avec bonheur, peut-être avec amour,
Qu’une femme est l’ami qui les ramène au jour.

 

Ernest LEGOUVÉ (1807-1903).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose