• Accueil
  • > Les trois vérités de Bouc (Conte africain)

15 avril, 2014

Les trois vérités de Bouc (Conte africain)

Classé dans : — unpeudetao @ 12:01

Un jour, Bouc, séduit par la religion musulmane se convertit à l’Islam. Il décida de se rendre à la Mecque, en pèlerinage. Il partit, il marcha, il marcha, et il tomba Ratch ! sur Hyène. Alors Hyène lui demanda : – Eh, Bouc ! Où vas-tu donc ainsi, tout seul ? » Il répondit : – Eh bien, je vais à la Mecque. Je suis converti à l’Islam. Hyène lui dit : – Dans ce cas tu es bien arrivé. La Mecque c’est ici. Devinant ses intentions, Bouc le supplia et dit : – De grâce, épargne-moi. Je suis père de famille. Hyène leva le museau, éternua et lui dit : – Tu ne partiras pas d’ici sans me dire trois vérités indiscutables. Bouc fit Thioum, réfléchit un moment et lui dit : – Ah oui ? Il répondit : – Absolument. Avant de partir d’ici, tu me diras trois vérités que personne ne pourra remettre en cause. Bouc lui dit : – Oncle Hyène, si j’étais convaincu qu’en prenant ce chemin j’allais à ta rencontre, Dieu sait que je ne l’aurais jamais pris. Hyène fit Thioum, resta interdite un moment et lui dit : – Tu as raison. Une. Bouc réfléchit à nouveau et dit : – Si je rentre au village, et déclare que j’ai rencontré l’hyène dans la brousse l’on me traitera de menteur. Il lui dit : – Tu as encore raison. Deux. Il reste une vérité. Bouc à nouveau fit Thioum, puis il déclare : – Je suis en tout cas certain d’une chose. Hyène demanda : – Laquelle ? Il dit : – Toute cette palabre, c’est parce que tu n’as pas faim. Hyène dit : – Juste ! Atcha ! Tu peux donc partir. Bouc s’enfuit : Fouy ! Et sauva sa vie.

 

Ce conte est extrait du recueil Contes seereer rassemblés par Raphaël Ndiaye et Amade Faye édités par IFAN et ENDA, à Dakar 2002, dans la collection « Clair de Lune ».

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose