• Accueil
  • > Les voix ailées, Paul ÉRÈVE

8 avril, 2016

Les voix ailées, Paul ÉRÈVE

Classé dans : — unpeudetao @ 17:15

C’est le soir, l’airain branle aux auvents du clocher ;

Son chant grave s’envole ainsi qu’une prière,

Celle qui dit l’adieu d’un jour à la lumière,

En laissant l’espérance en nos cœurs s’épancher.

Sur l’horizon livide où vient de se coucher

Un soleil sans éclat, la ville en paix s’éclaire

En découpant ses toits au pied du sanctuaire

Dont la tour, en vibrant, semble se détacher.

Dans l’air soudain calmé par le souffle d’un rêve,

La cloche sonne et son appel pieux s’élève

Jusqu’aux remous d’un ciel au mobile décor.

Et je vois tournoyer en des rythmes étranges,

Caresses effleurant la flèche et son coq d’or,

Des nuages ténus comme les ailes d’anges.

Paul ÉRÈVE (XXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose