1 mai, 2012

L’esprit (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 5:05

 

      Un jour, alors qu’elle était seule, Marie eut une apparition extraordinaire, d’une beauté radieuse comme le soleil ou comme la lune qui surgit de la terre. Marie se mit à trembler car elle était nue, en train de prendre son bain, comme une rose surgissant du sol ou un rêve jaillissant du coeur. Elle perdit connaissance en se disant :
      « Je me réfugie en Dieu ! »
      En effet, cette femme pieuse avait l’habitude de se confier en Dieu à tout moment car elle savait que tout en ce bas monde est inconstant. Et jusqu’à sa mort, elle souhaita que la protection de Dieu se dresse, tel un château fort, sur la route de ses ennemis.
      L’Esprit saint (Gabriel) lui dit :
      « Ne crains rien ! Je suis l’ange et le confident de Dieu. Ne détourne pas tes yeux de celui que Dieu a élevé. Pourquoi fuir ses intimes ? Tu tentes d’échapper à ma présence en te réfugiant dans le néant mais moi, je suis le sultan du néant. C’est de là que je viens et je viens à toi comme une image ! »
      O Marie ! Quand une image s’installe dans ton coeur, elle te dit, où que tu sois :
      « Je ne te quitterai jamais ! »
      Mais Gabriel n’est pas une image comme une fausse aurore. Ce n’est pas une image qui s’évanouit, sans consistance.
      Gabriel poursuivit :
      « Je suis le véritable matin de la lumière divine. Le jour que j’apporte ne s’obscurcit plus. Tu veux te protéger de moi en te réfugiant en Dieu mais Dieu est aussi mon refuge. Tu cherches un refuge mais je suis ce refuge ! »

 

*****************************************************

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose