11 juin, 2011

Li Po, haïku

Classé dans : — unpeudetao @ 16:52

 » On me demande pourquoi j’habite la verte montagne.

 

Je souris et ne répond pas car mon coeur est libre de tout souci.

 

Comme la fleur de pêcher tombe et rejoint l’Inconnu,

 

Mon monde n’est plus celui des hommes. »

 

Li Po, 701-762.

 

*********************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose