• Accueil
  • > L’idiot, le sage et la cruche (Conte soufi)

7 janvier, 2012

L’idiot, le sage et la cruche (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 20:02

 

     On peut dire de l’homme ordinaire qu’il est un idiot dans la mesure où il interprète immanquablement de travers ce qui lui arrive, ce qu’il fait, ou ce qui est causé par autrui, et ce, de façon si absolument plausible que, pour lui-même et ses semblables, des pans entiers de la vie et de la pensée semblent logiques et vrais.
     Quelqu’un envoya un jour un idiot de cette espèce, muni d’une cruche en grès, chercher du vin chez un sage.
     En chemin, l’idiot brisa par inattention la cruche contre un rocher.
     Lorsqu’il arriva chez le sage, il lui présenta l’anse : « Untel t’a envoyé cette cruche, mais une horrible pierre me l’a volée. »
     Amusé, et désireux de mesurer sa cohérence, le sage l’interrogea :
     « Puisque la cruche est volée, pourquoi m’offres-tu l’anse ?
     – Je ne suis pas aussi stupide qu’on le dit ! répliqua l’idiot, j’ai donc apporté l’anse à l’appui de mes dires. »

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Pas de réponses à “L’idiot, le sage et la cruche (Conte soufi)”

  1. unpeudetao dit :

    Ce thème revient sans cesse chez les maîtres derviches : l’homme ordinaire ne sait pas discerner le cours caché des événements, or seule cette perception lui permettrait de tirer pleinement parti de la vie. Ceux qui savent voir ce cours caché, ce « fil », sont « les sages ». De l’homme ordinaire, on dit qu’il est « endormi » ; on l’appelle aussi, parfois, « l’idiot ».
    Cette histoire, citée en anglais par Wilberforce Clarke (Diwan-i-Hafïz), est une histoire classique.
    En assimilant cette idée au moyen de caricatures de ce genre, certains peuvent se sensibiliser au point de percevoir le cours caché.
    Le présent extrait provient d’un recueil derviche attribué à Pir-i-do-Sara, « celui qui porte la tunique rapiécée ». Il est mort en 1790. Sa tombe se trouve à Mazar-i-Sharif, en Afghanistan.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose