• Accueil
  • > L’instant secret (Conte soufi)

8 mai, 2012

L’instant secret (Conte soufi)

Classé dans : — unpeudetao @ 18:40

 

      Un commerçant très riche avait une fille aux joues brillantes comme Vénus. Son visage était beau comme la lune et elle portait bonheur. Quand elle atteignit l’âge de la maturité, son père la confia à un mari. Mais ce mari n’était guère digne d’elle. Cependant, si les pastèques mûres ne sont pas cueillies, elles pourrissent. Aussi, par crainte des suborneurs, le père se vit-il contraint de commettre cette erreur. Il dit pourtant à sa fille :
      « Fais bien attention de ne pas devenir enceinte. C’est par nécessité que je te marie à ce pauvre homme. C’est un solitaire et il ne faut guère espérer de constance de sa part. S’il t’abandonne du jour au lendemain, la charge d’un enfant serait trop lourde pour toi.
      – O père ! dit la belle, ton conseil est bien intentionné et plein de raison et je ferai suivant ton avis ! »
      Tous les trois jours, le commerçant réitérait ses conseils à sa fille afin de la protéger du péril de la procréation. Mais elle était jeune et son mari aussi, si bien qu’elle ne tarda guère à tomber enceinte. Elle cacha pendant cinq mois la nouvelle à son père, jusqu’au moment où la chose devint par trop apparente.
      « Ne t’avais-je pas dit de faire attention ? s’écria le commerçant. Mes conseils se sont évanouis comme la fumée ! Ont-ils jamais eu aucune portée ?
      – O père ! répondit la fille, comment aurais-je pu me protéger ? La femme et l’homme sont comme le feu et le coton. Comment le coton pourrait-il se protéger du feu et éviter d’être enflammé ? »
      Le commerçant répliqua :
      « Je ne t’ai pas conseillé de ne pas t’approcher de ton mari, mais seulement de te protéger de sa semence. Tu n’avais qu’à t’éloigner de lui au moment fatal !
      – Mais comment aurais-je pu reconnaître un instant si secret ?
      – C’est pourtant évident. C’est au moment précis où les yeux de l’homme se révulsent !
      – Cher père ! s’écria la fille, quand les yeux de mon mari se révulsent, les miens deviennent aveugles ! »

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose