• Accueil
  • > L’origine du monde et des hommes (Conte africain)

19 septembre, 2013

L’origine du monde et des hommes (Conte africain)

Classé dans : — unpeudetao @ 5:18

Autrefois, il y a très longtemps de cela, quand le soleil et la lune ne brillaient pas encore dans le ciel et quand le monde se résumait à une brume verdâtre de la forêt vierge, les Esprits se réunirent pour élire leur roi. Après d’interminables conciliabules, ils hésitèrent entre le fort Ntogini, l’habile Ndoga-gin, et le sage Mguri-mgori.

 

Un Esprit insignifiant et faible nommé Impisi s’adressa alors à toute l’assemblée :
 » Choisissons pour roi celui d’entre nous qui réussira l’exploit le plus remarquable. « 
Tous les Esprits furent d’accord.

 

Le fort et courageux Ntogini se leva et, d’un seul geste de la main, dissipa la brume verdâtre de la forêt.
Le vif et adroit Ndoga-gin fit, lui aussi, un geste de la main et créa la Terre.
Le sage Mguri-mgori étendit ses bras sur la Terre et, aussitôt, la forêt se mit à pousser, les ruisseaux et les rivières à couler, les lacs à se remplir d’eau.
Sur ce, le robuste Ntogini gonfla ses joues et souffla. Il arracha tous les arbres de la forêt, en engendrant vents et tempêtes.
Ndoga-gin réunit tous les Esprits morts depuis les origines du Temps pour les suspendre dans le ciel, créant ainsi la Lune et les étoiles.
Mguri-mgori prit l’un de ses yeux et le lança haut dans le ciel, où il se transforma en Soleil.
Ensuite, Ntogini créa les nuages, Ndoga-gin la pluie et Mguri-mgori l’éclair. Peu à peu, la Terre acquit son apparence définitive, seuls les hommes y manquaient.

 

Alors, le faible et insignifiant Esprit Impisi se présenta à nouveau devant la grande assemblée et dit :
 » Les trois dieux sont en vérité trés puissants, mais il semble que Mguri-mgori soit tout de même le plus fort d’entre eux. Faisons-en notre roi s’il parvient à créer des êtres semblables à nous, les Esprits. « 
Tous les Esprits acceptèrent la proposition d’Impisi.

 

Mguri-mgori leur fit ses adieux et se retira dans un lieu connu de lui seul. Il resta absent très longtemps, se montrant discret à son retour sur ce qu’il avait fait pendant sa retraite. Il se contenta de dire :
 » Je vais créer des êtres semblables à nous. Je leur accorderai le privilège de régner sur tout ce qui se trouve sur la Terre, mais ils auront deux devoirs : celui de nous obéir, à nous, les dieux et les Esprits, et celui de se laver tous les jours dans l’eau fraîche et courante pour que leurs pensées soientpures. « 

 

Aprés avoir manifesté bruyamment leur enthousiasme, les Esprits l’élurent roi. Seul le fort Ntogini en fut mécontent, car il jalousait Mguri-mgori. Il soufflade toutes ses forces et une tornade terrible dévasta la Terre. Les fleuves sortirent de leurs lits pour inonder les terres. Lorsque la tornade s’apaisa et que les fleuves retrouvèrent leur cours habituel, des marécages s’étendaient un peu partout. Et voilà que les hommes se mirent à sortir de toute cette boue.
Comme ils sont issus des marécages, leur peau est noire, mais comme ils se baignent tous les jours dans l’eau cristalline des rivières, leurs pensées sont d’une blancheur éclatante.

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose