6 septembre, 2012

Lune (4), haïkus

Classé dans : — unpeudetao @ 18:26

Sur la montagne
la lune l’éclairé aussi,
le voleur de fleurs

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Un seul bruit
au clair de lune,
la chute des camélias blancs

 

Takakuwa Rankô (1726-1798).
*****

 

Au Bouddha
je montre mes fesses
la lune est fraîche !

 

Shiki (Masaoka Shiki), 1867 1902 (père fondateur du haiku moderne).
*Masaoka Shiki renoue ici avec la veine irrévérencieuse et satirique des haikus du XVIIe siècle.
Pour contempler la lune, le poète tourne le dos à un objet sacré, alors que les convenances l’interdisent.
*****

 

Pas une seule pierre
pour frapper ce chien
sous la lune d’hiver

 

Tan Taigi, 1709 1771 (disciple de Buson).
*****

 

Sous un voile de lune
ombre de fleur
ombre de femme !

 

Natsume Sôseki, 1865 1915 (célèbre romancier, disciple et ami de Masaoka Shiki).
*****

 

En aval
le bruit d’un filet qu’on jette
sous la lune voilée

 

Tan Taigi, 1709 1771 (disciple de Buson).
*****

 

Voile de lune,
une grenouille
trouble l’eau et le ciel

 

Buson (Yosa Buson), 1716 1783.
*****

 

L’âge de la lune ?
je dirais treize ans
à peu près !

 

Issa (Kobayashi Issa), 1763 1827.
*****

 

Ils cambrent leurs pétales
de blancheur,
les chrysanthèmes de lune !

 

Hisajo (1890-1946).
*****

 

Maintenant
sous la lune d’automne
il n’est plus d’ennemis

 

Takahama Kyoshi, 1874 1959 (disciple de Masaoka Shiki).
* Kyoshi écrivit ce haiku après l’annonce de la défaite japonaise en 1945. Par-delà l’absence de nationalisme, il évoque un enseignement célèbre : sur un certain plan de conscience, les notions d’ami et d’ennemi s’effacent, laissant place à l’équanimité.
*****************************************************

 

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose