1 mai, 2012

Mécontent (Soufisme)

Classé dans : — unpeudetao @ 20:02

 

      Un soufi croisa un moine qui sortait, l’air visiblement mécontent, de la salle d’audience de Maulana Bahaudin Naqshband.
      « Fuis cet homme, dit le moine, il ne s’occupe que de futilités. Je suis venu de Chine m’abreuver à la coupe de sa sagesse, et il m’offre un conte pour enfants ! »
      Quand le soufi se trouva en présence du maître, celui-ci lui dit, comme s’il avait lu dans sa pensée :
      « Il existe mille ouvrages classiques, qui illustrent à eux tous une douzaine de vérités. Il existe une douzaine de contes qui renferment toutes ces vérités. S’il n’y avait pas une telle demande pour l’apparence et la quantité, peu demandent l’utile, la première lettre du premier mot d’une seule histoire pour enfants suffirait à instruire l’homme.
      « C’est parce que l’élève est de si médiocre qualité que le maître doit répéter, développer, écrire d’épais volumes. L élève, sans cela, ne verrait rien. »

 

*****************************************************

 

 

Une réponse à “Mécontent (Soufisme)”

  1. unpeudetao dit :

    Une tête qui a perdu tout bon sens, autant l’appeler une queue.
    Rumi.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose