• Accueil
  • > Méditation vagabonde, Ibrahims Kone

21 décembre, 2008

Méditation vagabonde, Ibrahims Kone

Classé dans : — unpeudetao @ 18:00

 Tout est silence dans cette vie et personne ne s’en aperçoit
= Un sourire, un regard, un mot, un geste, une absence qui déçoit
 Tout nous fuit et s’évanoui dans un vide plat sans âme
 Et le plaisir semble si éphémère qu’on n’en a peur
 Chaque fois qu’il faut dire au revoir nos cœurs sont en larme
 Tout est silence dans cette vie et personne n’en pleure

 

 

 

 Tout ce qui s’est arrêté un jour se couchera nous dit-on
 Le vieux chêne, la montagne, les animaux tous sans exception
 Rendrons compte au temps qui passe dit ce dicton
 Un arbre sans feuillage, une ombre sans projection
 Une mélodie silencieuse, des larmes sans joie ni tristesse
 Une foi sans dieu, une vieillesse sans ride, une jeunesse sans allégresse
 Tous ce qui s’est arrêté un jour se couchera quand la mort caresse

 

 

 

 Quel choix nous reste t-il si ce n’est de vivre pleinement ?
 Lorsque le fleuve refuse la mer il s’appellera sale lagune
 Et tout ce qui ne vieilli pas dégoûtera certainement
 Des jours avec, des jours sans, c’est la vie sans rancune aucune
 Un fauteuil, un écueil, un cercueil, un deuil puis le silence
 C’est toujours ainsi la naissance, la vie, la mort suprême sentence.

 

 

 

*****************************************************

 

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

 

Une réponse à “Méditation vagabonde, Ibrahims Kone”

  1. unpeudetao dit :

    Ibrahims KONE (Né en 1972), ivoirien.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose