23 avril, 2012

Message, Ibrahims KONE

Classé dans : — unpeudetao @ 22:20

 A toi je pourrai dire ces mots dont le sens est plein d’ivresse
 Dans ton sommeil je suis la sentinelle qui veille sans paresse
 A ton réveil, je suis le miroir qui te transmet l’image de la vie
 Je te suis pas à pas dans les décombres de tes joies et de tes envies

 

 A toi je pourrai murmurer ces mots tristes et insensés
 Dans les recoins de tes souvenirs je suis le soldat sans désir
 A ton chevet je suis la mélodie, des demeures encensées
 Je te suis pas à pas dans les méandres de tes extases et de tes délires

 

 Regarde la porte grande ouverte du destin
 Elle t’invite sans aucun doute au grand festin
 Celui où seuls ceux qui sont amoureux peuvent prendre place
 Et de leur repas il ne restera aucune trace

 

 Vole hors de cette cage où tu t’es enfermé dans la confusion
 Les barres ne sont réelles que pour ceux qui voient
 Devient aveugle et tu verras qu’elles ne sont qu’illusion
 Et la réalité de la liberté plus jamais ne sera pareille pour toi.

 

*****************************************************

 

 

Une réponse à “Message, Ibrahims KONE”

  1. unpeudetao dit :

    Ibrahims KONE (Né en 1972), ivoirien.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose