31 janvier, 2012

Mon Sauveur, Louis RIEL

Classé dans : — unpeudetao @ 15:19

 

Ô Jésus-Christ ! Je veux n’entendre
Et n’écouter que votre voix.
Je veux obéir et me rendre
En tout, à l’Esprit de vos lois.

 

Je m’attache à vous : Je veux suivre
Le sens de vos instructions
Guidez-moi : Je ne veux pas vivre
Au gré de mes illusions.

 

Dans l’État actuel des choses,
Vous vous cachez dans l’univers,
Comme dans les rosiers les roses
Se cachent durant nos hivers.

 

Vous ne parlez plus à la terre
De vive voix comme jadis :
Vous lui parlez avec mystère
Du sein de votre Paradis

 

L’homme le plus sage a beau dire ;
Si votre esprit divin et grand
Ne parle au sien et ne l’inspire,
Il ne vivra qu’en s’égarant.

 

Vous parlez tout bas à son âme
Personne ne s’en aperçoit ;
Vos lèvres sont comme la lame
Du zéphir : aucun ne les voit.

 

Parlez à ma conscience.
Vous êtes en vérité,
Le Christ de ma confiance
Le Christ de la charité.

 

Louis RIEL (1844-1885), chef métis et poète franco-manitobain.

 

*****************************************************

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose