8 juillet, 2009

01. Restez critique

Classé dans : — unpeudetao @ 20:52

 

 
J’ai été séduit par toutes sortes de phénomènes et d’expériences du Nouvel Âge. Je connais le feeling du converti, de l’adepte inconditionnel, du mordu.
Maintenant que je suis, pour ainsi dire, passé au travers, je suis en mesure d’en parler avec plus de liberté et peut-être plus de sagesse. C’est, du reste,
la façon dont la vie s’est déroulée pour moi.

 
Bien avant de comprendre pourquoi j’avais vécu tout ce passé de soumission et de refus de l’autorité, j’ai connu un très lent et pénible apprentissage de
l’autonomie. J’ai été conduit aveuglément à travers cet apprentissage, pour finalement voir que tout cela avait été vécu dans l’obscurité et l’ignorance.
Je devais d’abord le vivre avant d’être capable d’en parler.

 
Je ne suis le maître ni le gourou de personne. Je n’appartiens pas davantage à un groupe qu’à une religion. Je suis guidé à la fois de l’intérieur et de
l’extérieur. De l’intérieur par le Maître/cœur qui m’éclaire à travers mes épreuves et faiblesses, aussi bien qu’à travers ma capacité d’aimer et de rayonner.
De l’extérieur par les événements, les êtres, les livres et les personnes que le Maître/cœur place sur mon chemin, mais avec une attention et une tendresse
grandissante.

 
Au fond, je suis simplement un éducateur spirituel, un guide, si l’on veut. J’ai parcouru du chemin, mais je n’ai pas fini mon trajet. Il y a donc encore
du travail à faire sur l’ego, des préjugés, des peurs, des croyances attardées ou simplement têtues. En fait, c’est avant tout par les faiblesses, les
erreurs, les revers, les obstacles et les négations que j’ai appris. Et les leçons ont transformé ces négations par l’amour que je leur portais. Ce négatif
a fini par devenir énergie créatrice, ce qu’il était dès le début, mais je lui refusais tenacement d’être.

 
Souvent, je m’adresse au Maître intérieur pour lui demander qu’il prenne toute la place, qu’il me guide, m’éclaire, se réalise en moi. Mais j’ajoute aussi
: »Tu peux prendre le temps qu’il faut ». Je désire de tout mon être la libération de l’ego, mais je ne suis ni impatient ni inquiet. Ce n’est pas là mon
ouvrage. J’ai autre chose à faire pour que les empêchements et les blocages soient enlevés, et c’est à cela que je m’occupe. Ce que je nomme Maître ou
Cœur, c’est l’Etre originel au fond d’une personne. Ce n’est pas autre chose que moi, mais le moi à sa racine, dans sa pureté de source, cette intelligence
sans préjugés et sans peur qui a lancé cette aventure et qui a veillé sur elle dès le début.

 
Le but final, c’est de rejoindre cette source, de faire qu’elle seule inspire, guide et réalise. Je tâche de vivre à fond les plaisirs et les peines avec
la plus grande intensité possible. En somme, ce livre n’est pas celui d’un maître et tu n’es pas tenu de croire à rien de ce que je dis. Non seulement
tu n’as pas à y croire, mais il serait bon qu’à travers ce livre tu t’exerces à une certaine critique, pour développer ton discernement et ton autonomie,
te préparant ainsi à rencontrer les pièges et les ambiguïtés du Nouvel Âge sans avoir à y succomber.

 
 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose