18 décembre, 2016

Noël, Hélène MÉNARD

Classé dans : — unpeudetao @ 15:58

D’un rythme douloureux,

Sous la pluie battante

Essoufflée tu émerges

Face de rayons lunaires.

Tu me couvres de baisers

Froids et étrangers,

Comme je tremble d’effroi

Les mains près du sapin !

Je vous suis, ô Maître

Et ne trouve la joie

Qu’au milieu des buissons

Qui s’éveillent sous vos pas.

Ce ne sont pas des ondes,

Mais un parfum qui revient,

Un parfum qui révèle

La tendresse du monde.

Hélène MÉNARD (XXe siècle).

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose