• Accueil
  • > Noël, Louis de CHAUVIGNY

22 décembre, 2013

Noël, Louis de CHAUVIGNY

Classé dans : — unpeudetao @ 16:39

Celui qui sut aimer l’homme jusqu’à la Croix, À peine était-il né, réunit deux hommages, L’humble foi des bergers et les présents des mages Pour mettre en Dieu l’accord des peuples et des rois.

 

Ce pacte, on l’a rompu. Les cœurs traîtres et froids Ont permis de marcher sur les saintes images, Mais le châtiment vient, et de nouveaux dommages Font pleurer, chaque jour, l’airain des vieux beffrois.

 

Noël, Noël, ta nuit jamais ne fut plus sombre, Et dans l’effondrement de l’honneur où tout sombre Le désespoir s’accroît des gloires des aïeux. Ah ! ces pasteurs campés sous leur tente de toile. Quand pourrons-nous, suivant leur exemple joyeux, Marcher vers l’Orient, guidés par une étoile ?

 

Louis de CHAUVIGNY (XIX-XX siècle).

 

*****************************************************

 

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose