• Accueil
  • > Obscure lumière, Ibrahims Kone

24 décembre, 2008

Obscure lumière, Ibrahims Kone

Classé dans : — unpeudetao @ 5:30

 Sur la voie du silence ma science s’animait
 L’obscure tendresse pour moi dans le silence consumait
 Et le ciel sans nuage comme un adage apparut
 Et l’illusion de l’amour brusquement disparut

 

 

 

 Alors comme une feuille morte dans la savane
 Ma source lumineuse semblait être en panne
 Et armé de torche éteinte je me dirigeai très loin
 Espérant rencontrer Dame réalité à quelque coin

 

 

 

 Brusquement elle vint à ma rencontre la joie au cœur
 Et me dit que la vie ne valais pas que l’on eu peur
 Car la feuille de l’arbre mort est une feuille morte d’un arbre
 La valeur de la noire obscurité est que pour la lumière elle est sabre

 

 

 

 Et des larmes apparurent sur cette face radieuse
 Et la lune sur les feuilles émettait des ondes mélodieuses
 Et ce mélange acoustique me faisait vibrer si fort
 Que ma seule espérance à cet instant fut la mort.

 

 

 

*************************************************

 

 

http://unpeudetao.unblog.fr

 

 

 

Une réponse à “Obscure lumière, Ibrahims Kone”

  1. unpeudetao dit :

    Ibrahims KONE (Né en 1972), ivoirien.

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose