• Accueil
  • > On entend, en hiver, les vents, et les tempêtes, Adrian de Gadou

30 novembre, 2013

On entend, en hiver, les vents, et les tempêtes, Adrian de Gadou

Classé dans : — unpeudetao @ 18:15

On entend, en hiver, les vents, et les tempêtes : On entend, au printemps, des oisillons les chants : Celui des moissonneurs, en Juillet, par les champs : Le tonnelier nous rompt, en automne, les têtes :

 

En guerre on oit parler d’assauts, et de conquêtes, On oit les tabourins, et les fifres marchants, On oit crier le peuple, et plaindre les marchands : En paix on oit les sons, les aubades, et fêtes :

 

Ès villes on entend l’ouvrier, en sa boutique. Au temple, prier Dieu : au palais la pratique : À la chasse, les chiens, clabaudis, et abois : En cour parler du Roi, s’enquérir des nouvelles : En amours les discours qu’on fait aux damoiselles : Et moi ? j’entends, d’ici, renverser monde, et lois.

 

Adrian de Gadou (1550-1600).

 

*****************************************************

Laisser un commentaire

Ilona, Mahée et Mila. |
Amour, Beauté, Paroles, Mots. |
Les Ailes du Temps |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | David Besschops
| professeur.de.français
| billierose